Plateforme MACULIA

La plateforme MACULIA cible la DMLA forme sèche intermédiaire. Biophytis a obtenu des résultats très significatifs in vivo avec deux familles de composés dont certains ont déjà prouvé leur innocuité dès 2010.

LE STRESS OXYDATIF PROVOQUÉ PAR l’A2E CONDUIT A LA MORT DES CELLULES DE LA RETINE

Tous les photorécepteurs possèdent un pigment visuel qui absorbe certaines radiations du spectre et c’est cette absorption de photons qui est à l’origine du message nerveux qu’ils émettent. Chaque molécule du pigment visuel comprend une protéine appelée opsine et une molécule non protéique, le rétinal. Sous l’effet de la lumière, le rétinal est isomérisé et se détache de l’opsine, et le retour à sa forme originelle, indispensable à son activité, met en jeu une séquence de réactions qui est assurée conjointement par les photorécepteurs et l’épithélium pigmentaire rétinien (EPR).

Maculia-TL

Ce mécanisme de protection possède toutefois un revers, lorsque, à la suite d’un mauvais fonctionnement (lié à l’âge ou à des défauts génétiques), une molécule appelée A2E s’accumule en grande quantité dans les cellules de l’EPR. En effet, en présence de lumière (bleue) et d’oxygène, l’A2E va s’oxyder au niveau de tout ou partie de ses doubles liaisons, et les molécules ainsi formées vont réagir avec divers constituants cellulaires, perturbant ainsi l’activité de l’EPR et en particulier son activité de digestion des fragments de photorécepteurs. De ce fait, les cellules de l’EPR accumulent des déchets qui conduisent à un dysfonctionnement du métabolisme et de diverses voies de signalisation, qui vont à leur tour provoquer la mort des cellules rétiniennes ou leur dysfonctionnement.

UNE CIBLE MOLÉCULAIRE AU CENTRE DU MÉCANISME DE LA PATHOLOGIE

MACUNEOS est capable de se lier à PPARα avec une bonne affinité. Des données récentes attribuent un rôle important à cette classe de récepteurs nucléaires, les PPAR (Peroxisome-Proliferator Activated Receptors) dans la protection contre la DMLA.

DMLA2

Par ce mécanisme, la protection conférée par MACUNEOS peut être envisagée à plusieurs niveaux qui sont compatibles entre eux :

  • MACUNEOS joue un rôle de filtre en absorbant la lumière bleue,
  • MACUNEOS réduit la captation de l’A2E (exogène) par les cellules de l’EPR,
  • MACUNEOS possède une activité antioxydante,
  • MACUNEOS possède une activité anti-inflammatoire et anti-VEGF,
  • MACUNEOS protège contre l’apoptose

DES TESTS IN VITRO ET IN VIVO CONCLUANTS

Plusieurs séries de tests ont été conduits sur des souris et des rats dans des conditions expérimentales reproduisant une DMLA. Les candidats ont été testés en injection intravitréenne, en injection intrapéritonéale, et en administration orale.

Dans un test par injection intravitréenne, MACUNEOS a montré une activité protectrice très significative. On mesure l’activité des photorécepteurs par électro-rétinographie et on apprécie l’état de la rétine par histologie.

schémas-Biophytis-pour doc de base v46
Nombre de couches de photorécepteurs en présence de MACUNEOS
ou d’un contrôle dans modèle animal de DMLA

En administration orale, MACUNEOS s’est avéré efficace, en maintenant un électro-rétinogramme normal (alors qu’il s’est dégradé chez les animaux non complémentés). D’autre part, les yeux des animaux ayant ingéré MACUNEOS contenaient des quantités d’A2E réduites.

schémas-Biophytis-pour doc de base v4

Réponse de la rétine à un signal lumineux mesuré par électrorétinographie
(ERG, onde B) dans le modèle animal de DMLA

UN PRODUIT DÉJA TESTÉ CLINIQUEMENT

Les effets d’un extrait végétal concentré, titré, ont été évalués dans une étude clinique après administration chronique orale pendant 3 mois, confirmant l’absence de toxicité (aucun événement indésirable grave associé au produit observé) à la posologie étudiée. La substance naturelle active peut être administrée à la population générale, ainsi que son métabolite circulant chez l’homme.