Pipeline

Logo-Myoda

A PROPOS DE LA DYSTROPHIE MUSCULAIRE DE DUCHENNE

La DMD est une maladie neuromusculaire génétique frappant les enfants de sexe masculin, caractérisée par une dégénérescence accélérée des muscles et responsable d’une perte de mobilité, de déficience respiratoire et de cardiomyopathie, conduisant à une mort prématurée. Il s’agit de la forme la plus courante de dystrophie musculaire chez les enfants, qui affecte environ un nouveau-né de sexe masculin sur 5 000 (environ 20 000 nouveaux cas par année dans le monde entier). La DMD est provoquée par un certain nombre de mutations du gène de la dystrophine, qui entraînent l’absence ou de très faibles niveaux de dystrophine fonctionnelle, une protéine cytosquelettique qui protège les cellules musculaires.

L’absence de dystrophine dans les muscles affaiblit gravement la stabilité structurelle et membranaire des fibres musculaires entraînant la perte de la force musculaire, la mobilité ainsi qu’une altération de la fonction respiratoire et de déficiences cardiaques.

Dans les études pré-cliniques animales, nous avons observé un effet positif sur la fonction musculaire, la mobilité et la fonction respiratoire (une invalidité majeure durant la phase ultérieure de la progression de la DMD) chez les modèles de souris mdx atteintes de DMD qui ont été traitées par Sarconeos (BIO101).

En 2018, nous avons obtenu de la FDA et de l’Agence européenne des médicaments (EMA), pour Sarconeos (BIO101), la désignation de médicament orphelin pour le traitement de la DMD. Nous prévoyons de présenter à la FDA une demande d’autorisation d’IND et des demandes d’essais cliniques aux organismes de réglementation concernés en Europe au cours du second semestre 2019, pour ensuite commencer, sous réserve de l’autorisation réglementaire, le développement clinique dans le cadre du programme clinique MYODA, utilisant une conception d’essai clinique homogène avec des critères d’efficacité clinique composites.

PROGRAMME CLINIQUE MYODA

Notre objectif est de présenter une demande d’autorisation d’IND et des demandes d’essais cliniques aux agences réglementaires concernées durant le second semestre 2019, afin de promouvoir une formulation pédiatrique orale de Sarconeos (BIO101) pour la DMD dans le cadre du programme clinique MYODA dès 2020 si nous obtenons les autorisations règlementaires nécessaires du plan de notre étude, du design de l’essai clinique et des critères d’efficacité composites.

Dans le cadre du programme clinique MYODA, nous envisageons d’utiliser un concept d’essai clinique «seamless» qui englobera les trois phases du développement clinique (phases 1 à 3), permettant aux patients de participer à une ou plusieurs phases, avec des paramètres cliniques composites comprenant des mesures fonctionnelles clés, y compris la mobilité, la force et la fonction respiratoire. L’essai clinique MYODA sera composé de deux phases distinctes : (i) une phase de preuve de concept clinique de phase 1/2 (MYODA-INT), suivie par (ii) une phase de confirmation de phase 3.

ESSAI CLINIQUE MYODA-INT DE PHASE 1/2

L’essai clinique de Phase 1/2 comprendra le recrutement, l’évaluation et le traitement d’environ 48 patients ambulants et non ambulants atteints de DMD, lors d’une étude à dose ascendante pendant une période pouvant aller jusqu’à 52 semaines. La première semaine de traitement visera essentiellement l’évaluation de la sécurité, de la tolérance et des objectifs pharmacocinétiques (Phase 1). Le traitement continuera sans interruption, à condition qu’aucun problème grave de sécurité ne survienne durant les sept premiers jours du traitement. Une analyse intermédiaire aura lieu lorsque tous les 48 sujets auront terminé les 12 semaines de traitement, et par la suite toutes les 12 semaines jusqu’à ce que l’on puisse conclure au succès ou à la futilité du traitement. À la fin du stade MYODA-INT (jusqu’à 52 semaines), les participants pourront être recrutés pour une étude de prolongation ouverte. L’autorisation réglementaire sera nécessaire pour commencer le stade de confirmation (Phase 3).

Notre protocole d’étude et nos protocoles d’essais cliniques sont soumis à l’approbation réglementaire et seront soumis à l’examen des différentes agences réglementaires concernées. Nous prévoyons de travailler avec les agences pour finaliser les protocoles et les défis et risques complémentaires pouvant être liés à notre programme d’essais cliniques innovants.